Cercle Bellecombe

Qui sommes-nous ?

1. HISTORIQUE

Tout commence en 1905. A cette date, l’Abbé MARNAS, déjà fondateur de la paroisse de Bellecombe, vicaire de Notre – Dame de Bellecombe, crée l’Association Paroissiale des Hommes. Le siège était rue Million, où se trouvait une vingtaine de jardins ouvriers. Il comprenait une salle de réunion et 3 jeux de boules lyonnaises. Les membres de l’Association tenaient assemblées régulières tous les 3èmes dimanche de chaque mois. Quand les jardins furent vendus pour faire place à l’installation d’une fonderie, les sociétaires d’alors mirent la main à la poche et achetèrent un terrain situé à l’angle de la rue d’Inkermann et de la rue de la Viabert, et firent construire un local ainsi que 4 jeux de boules lyonnaises. L’inauguration eut lieu en juin 1914. Deux mois plus tard, c’était la guerre et la première utilisation des locaux fut de servir d’ouvroir (1) pour la réception de vêtements et la confection de colis destinés aux combattants du front.

L’Association Paroissiale des Hommes permettait à ses membres de jouer à la manille (2), à la boule lyonnaise. On y servait du vin et du quina (3). Elle était composée de 3 commissions : «intérêt matériel », « intérêt moral et religieux », et « propagande ». Lors de ses réunions mensuelles, on évoquait les questions d’actualité, on écoutait des conférences. Le curé de la paroisse était présent à chaque réunion. Aux boules allaient s’ajouter la gymnastique, l’athlétisme et le football.

Parallèlement, en 1913, naissait la Notre – Dame de Bellecombe, un classique « patro ». Dans cette association à vocation sportive, qui sera affiliée plus tard à la F.G.S.P.F. (l’actuelle F.S.C.F.), allaient apparaître plusieurs activités : boules, de 1915 à 1917, création de la section gymnastique masculine, puis athlétisme et football.

De 1936 à 1939, la Notre-Dame de Bellecombe connut son apogée avec plus de 200 membres, et de nouvelles activités comme le basket, et prit le nom d’Association Sportive de Notre – Dame de Bellecombe.

En 1940, du fait de la seconde guerre mondiale, et également de malentendus, cette association fait scission et devient d’une part, l’ U.S.B. (Union Sportive des Brotteaux) et d’ autre part, la J.S.B. (Jeunesse Sportive de Bellecombe).

En 1943, retour de l’Union Sportive des Brotteaux au sein de la Jeunesse Sportive de Bellecombe. Début 1958, existaient donc autour du clocher de Notre-Dame de Bellecombe, deux associations : l’Association Paroissiale des Hommes de Notre-Dame de Bellecombe et la Jeunesse Sportive de Bellecombe. Ces structures utilisaient les mêmes locaux (33 rue de la Viabert), avaient des dirigeants et des membres communs qui devaient régler des adhésions aux deux associations.

Il devint vite évident que ces deux mouvements, attirés par une même volonté de concilier sport et culture, ne pouvaient que se rejoindre. Le 1er mars 1958, la fusion de la J.S.B. et de l’Association Paroissiale Notre-Dame de Bellecombe donne naissance au Cercle Bellecombe Lyon (C.B.L.)

A sa naissance, le C.B.L. comptait près de 300 membres, répartis en 6 sections : basket, boules, football, gymnastique, tennis de table et volley-ball. Le volley-ball disparut en 1960 faute de dirigeant ; le tennis de table en 1962 faute de salle ; le football en 1964, faute de terrain. Son premier Président fut Joseph Valette.

(1) Ouvroir : Endroit où des dames viennent travailler pour les pauvres ou exécuter des ornements d’église.
(2) Manille : La manille est un jeu de cartes d’origine espagnole
(3) Quina : Vin apéritif préparé avec de l’écorce de quinquina.

Categories count color

Highlight option

Turn on the “highlight” option for any widget, to get an alternative styling like this. You can change the colors for highlighted widgets in the theme options. See more examples below.

ThemeForest